Les motoneigistes ont à coeur la préservation de l’environnement

24 janv. 2017

Voilà plus de 15 ans déjà que le Conseil international de la motoneige (ISC) a décrété que le mois de février serait le Mois de l’environnement. C’est l’occasion idéale pour promouvoir des bonnes pratiques auprès de tous les motoneigistes, de même que les réalisations de notre communauté auprès du grand public.

Texte : Michel Garneau

UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE

En tant que passionnés de l’activité motoneige, nous partageons tous un attrait profond et irréfutable pour la nature. Après tout, plutôt qu’hiberner à l’intérieur en souhaitant l’arrivée rapide du printemps, nous répondons tous à l’appel des paysages hivernaux majestueux et féériques que nous croisons tout au long de chaque sortie. Il s’agit d’une relation personnelle et intime que chacun d’entre nous entretient avec Dame Nature. Avec ce plaisir, toutefois, vient la responsabilité de voir à sa préservation; celle-ci passe non seulement par des belles paroles, mais également par des bons gestes. La préservation de l’environnement est une responsabilité partagée et chacun doit faire sa part et contribuer, que ce soit les fabricants de motoneiges par l’innovation et les avancées technologiques visant à produire des motoneiges plus respectueuses de l’environnement, les clubs par l’adoption de techniques d’aménagement de sentiers plus écoresponsables, ou encore chaque motoneigiste, par des comportements plus responsables et respectueux de l’environnement.

En plus de consommer beaucoup moins de carburant (et d’huile) que les anciennes motoneiges, elles dégagent 98 % moins d’hydrocarbures.

PROGRAMME ÉCOSENTIER

La FCMQ poursuit une démarche en développement durable depuis 2008. Ainsi, de nombreuses initiatives ont été lancées, la plus récente étant le programme écoSentierMD, un programme de certifi cation environnementale des sentiers de motoneige. Projet précurseur dans le monde de la motoneige, écoSentierMD a été créé en 2015 et lancé offi ciellement il y a tout près d’un an. Reposant sur la participation volontaire, il offre une reconnaissance environnementale des sentiers là où ont été appliquées les pratiques exigées par la réglementation environnementale en vigueur pour les sentiers de motoneige – tout comme les bonnes pratiques environnementales qui vont au-delà – afi n d’assurer une gestion optimale des sentiers.

Ce programme est une initiative de la FCMQ en collaboration avec Nature-Action Québec (NAQ), un organisme à but non lucratif reconnu pour la qualité de ses services en environnement. La FCMQ en assure la gestion dans l’ensemble du Québec et NAQ agit comme organisme de certifi cation (tierce partie). Le programme a été rendu possible grâce au soutien fi nancier de la Fondation de la faune du Québec (FFQ) et du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrifi cation des transports (MTMDET). La FCMQ multiplie les efforts pour la recherche de nouveaux fi nancements, tant auprès de partenaires gouvernementaux qu’auprès de partenaires privés, dans le but d’implanter ce programme à la grandeur du Québec.

Parmi les réalisations en développement durable de la FCMQ, on compte la production, en collaboration avec Nature Action Québec, du Guide d’évaluation environnementale pour un développement durable des sentiers de motoneige (2012) et du Guide d’aménagement et d’entretien des sentiers de motoneige au Québec (2012), deux outils pratiques et utiles qui permettent un meilleur aménagement des sentiers de motoneige au Québec.

UNE IMPLICATION PERSONNELLE

Sauvegarder la beauté de la nature dépend aussi des décisions et des actions de chacun d’entre nous. Voici quelques conseils pour vous aider à conduire d’une manière responsable et à contribuer à la préservation de l’environnement :

  • Respectez les zones sensibles - Évitez les zones désignées comme écologiquement sensibles ou protégées.
  • Restez dans le sentier - Réduisez votre empreinte environnementale en vous promenant sur les sentiers balisés, ceux-ci agissant comme corridors défi nis de manière à déplacer les motoneiges avec un minimum d’impact sur la nature.
  • Laissez des traces, pas des déchets - Respectez la nature en ramenant vos déchets avec vous. Cela inclut les pièces de motoneige, telles que les courroies brisées et les bougies usées, de même que les contenants d’huile.
  • Protégez la faune - Les animaux sont plus vulnérables en hiver. Alors, gardez vos distances, laissez-les tranquilles et permettez-leur de s’éloigner de vous à leur propre rythme.
  • Adoptez les nouvelles technologies - Dame Nature apprécie bien les motoneiges ayant la technologie de pointe qui fonctionnent plus effi cacement, utilisent moins de carburant et de lubrifi ants et produisent beaucoup moins d’émissions polluantes.
  • Faites l’entretien de votre motoneige - Une motoneige bien réglée est plus respectueuse de l’environnement et plus fiable. Alors, assurez-vous que votre machine soit en très bon état avant chaque randonnée.
  • Gardez votre échappement d’origine - Évitez de remplacer les tuyaux d’échappement certifiés et approuvés par le fabricant avec des tuyaux de rechange qui peuvent augmenter les émissions sonores et donc perturber la faune et les non-motoneigistes.

Actuellement, 13 clubs se sont inscrits au programme, un début modeste mais qui augure bien pour son avenir. Surveillez notre page Facebook au début de février pour une annonce importante liée au programme.

À NOUS D’AGIR

En agissant de manière à préserver l’environnement, nous assurons un avenir pour non seulement notre activité, mais plus important encore, pour les générations à venir. Veillons-y ensemble!

Voir le document complet